Bourse

Sociétés

XILAM ne profite pas de ses très bons résultats 2017

AOF - 29 mars 2018

(AOF) - Xilam perd 1,47% à 46,95 euros en raison principalement de prises de bénéfices. Depuis le début de l'année, le titre du studio d'animation gagne encore près de 18% alors que le bilan du SBF 120 sur la même période est négatif depuis début mars. Outre ce facteur, rien ne justifie ce recul au vu des résultats annuels dévoilés hier par Xilam, salués ce matin par LCM et EuroLand Corporate. Tous deux ont relevé leurs objectifs de cours sur la valeur, de 58 à 59,3 euros pour le premier et de 50,70 à 52,50 euros pour le second.

L'année dernière, sur la base d'un chiffre d'affaires déjà publié de 24,4 millions d'euros, Xilam a vu son bénéfice net bondir de 86% en 2017 pour atteindre 5,94 millions d'euros. Le résultat opérationnel du studio d'animation a augmenté de 77% à 7,63 millions, représentant 31,3% (+4,2 points) de son chiffre d'affaires.

Le groupe précise que le résultat opérationnel publié intègre l'impact des deux plans d'attribution gratuites d'actions mis en place en 2016 et en 2017, dont une quote-part a été provisionnée dans les charges opérationnelles de l'exercice. Retraité de l'impact comptable de la charge liée à ces deux plans d'actions et aux charges sociales afférentes, le résultat opérationnel de l'exercice aurait été de 8,663 millions d'euros, soit un niveau de rentabilité de 35,5% rapporté au chiffre d'affaires de l'année.

Xilam alimente son modèle avec deux nouvelles productions en 2018


EuroLand Corporate prévoyait un bénéfice opérationnel de 7 millions d'euros, soit 27% de marge. Pour sa part, LCM a salué des résultats annuels "encore une fois de grande qualité" et avancé à 2020 (contre 2021 précédemment) sa prévision d'une marge à 40%.

Cet optimisme s'appuie sur la qualité du modèle économique mis en place par Xilam, que traduisent ces bons résultats 2017, qui repose sur deux volets. D'abord, les nouvelles productions sont toutes les créations originales que réalise Xilam, qu'il s'agisse de nouvelles franchises ou de nouveaux épisodes de ses titres phares. Le groupe a mis en place un système de préfinancement à 120-130% du montant de ces productions, permettant de sécuriser totalement le système. Ensuite, après un premier cycle d'exploitation de ces titres de trois ans, ils vont garnir le catalogue du groupe. Cette fois, Xilam réalise près de 100% de marge sur les ventes de ces créations déjà amorties à de nouveaux diffuseurs.

Pour alimenter ce cercle vertueux, Xilam a annoncé que de nouveaux projets seront mis en production cette année. "Les fabuleuses aventures du prince Moka" et "Petit Méchant Loup" rejoindront ainsi "Oggy et les cafards" ou "Zigg et Sharko". Le studio confirme de plus qu'il atteindra bien cette année son objectif de livrer 70 demi-heures de dessins animés.