Actualités

Obligations convertibles

Airbus emprunte avec un rendement négatif

02 juillet 2015 - optionfinance.fr

Les banquiers actions sont unanimes : sur le segment des obligations convertibles, les conditions de financement octroyées aux emprunteurs se révèlent «exceptionnelles», voire «exubérantes». Après Ingenico, qui avait bénéficié fin juin d’un coupon de 0 % et d’une prime de conversion significative de 55 %, Airbus est parvenu à repousser ces limites ! Dans le cadre d’une opération inaugurale, le groupe européen a en effet levé 500 millions d’euros à échéance 2022, en contrepartie d’un rendement de – 0,28 %. Si d’autres émetteurs avant lui ont déjà profité d’une rémunération négative, comme Unibail-Rodamco en avril dernier, cela n’avait jamais été le cas avec un tel niveau de prime. Celle obtenue par Airbus s’élève ainsi à 62,5 % par rapport au cours boursier de l’avionneur en vigueur le jour de l’émission. Traditionnellement, la prime de conversion s’inscrit, en fonction du coupon, dans une fourchette de 30 % à 40 %.