Actualités

NUCLÉAIRE

Areva finance une usine par recours limité

04 juillet 2014 - optionfinance.fr

La semaine dernière, Areva a mis en place la première structure de financement à recours limité adossé à un projet nucléaire au monde. Plus précisément, sa filiale Société d’Enrichissement du Tricastin (SET), qui construit et exploite son usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse 2, a contracté une dette bancaire de 650 millions d’euros. En cas de non-remboursement du prêt, les banques prêteuses ne pourront pas se tourner vers Areva, sauf dans certains cas déterminés contractuellement. «La majorité du risque portant sur le financement bancaire de ce projet est donc supportée par les banques avec pas ou peu de recours sur la maison mère Areva», explique Eric Pernot, responsable du secteur énergie chez BBVA CIB France, qui participe au financement aux côtés de neuf autres banques.

En outre, Areva bénéficie de conditions avantageuses. «Le prêt est assorti d’une maturité de dix ans, ce qui est impossible actuellement pour un financement bancaire classique», explique Philippe Berneur, responsable services financement chez Areva. De plus, le taux de l’emprunt se situerait seulement 1 % au-dessus des marges qu’Areva aurait pu obtenir sur le marché obligataire.