Actualités

Obligations convertibles

Artémis se finance avec un rendement négatif

22 septembre 2017 - optionfinance.fr

Afin de financer ses investissements, Artémis, la holding de la famille Pinault, a levé 375 millions d’euros sous la forme d’obligations échangeables en actions Kering. D’une maturité de cinq ans et demi, les titres seront remboursables uniquement en numéraire. Si le cours des actions Kering dépasse le prix de conversion des obligations à l’échéance de ces dernières, les investisseurs recevront un montant correspondant au cours du groupe de luxe alors en vigueur. Détenant environ 40 % du capital de Kering, Artémis ne verra donc pas sa participation diluée. Le rendement obtenu par l’émetteur s’établit à - 0,40 %.