Actualités

Dette

Bastide combine crédit syndiqué et Euro-PP

26 août 2016 - optionfinance.fr

Alors qu’il se finançait principalement par le biais de crédits bancaires bilatéraux à court et à moyen terme, Bastide (171,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014-2015) vient de transformer en profondeur la structure de sa dette. La société spécialisée dans le matériel médical a levé fin juillet 115 millions d’euros, dont 90 millions d’euros sous la forme d’un crédit syndiqué d’une maturité de cinq ans, souscrit par une dizaine de banques.

Celui-ci comporte une ligne de financement capex de 40 millions d’euros amortissable avec un différé de trois ans, une tranche de 20 millions amortissable immédiatement, ainsi qu’une ligne remboursable in fine et une ligne renouvelable, chacune d’un montant de 15 millions d’euros. «Ce découpage permet à la fois à l’entreprise de rembourser la totalité de sa dette existante et de pouvoir activer la ligne de financement capex et la tranche renouvelable tant pour des investissements, notamment des acquisitions, que pour ses besoins de court terme, ce qui limite le coût global de cet emprunt», explique Laurent Bonnin, managing director chez Oddo Seydler Corporate Finance et conseil de Bastide. Souhaitant également diversifier sa base de prêteurs, la société a en parallèle levé 25 millions d’euros à sept ans sur le marché français obligataire privé (Euro-PP), auprès de quatre investisseurs français (fonds et institutionnels). A la suite de cette opération, le coût moyen de la dette de Bastide est passé sous le seuil de 3 %.