Actualités

TPE-PME

Butler Industries relance Isodev

07 mai 2015 - optionfinance.fr

C’est une bonne nouvelle pour les TPE-PME à la recherche de liquidités : deux mois en demi après son placement en liquidation, Isodev vient de retrouver preneur. Butler Industries, maison mère du fonds de capital investissement Butler Capital Partners, vient en effet d’annoncer le rachat de plusieurs actifs de cette société innovante, qui intervenait depuis 2012 aux côtés notamment de banques dans l’octroi de prêts aux TPE-PME. «Nous acquérons la marque Isodev ainsi que l’ensemble des actifs incorporels, comme les bases de données et les algorithmes développés par la société, afin de procéder à l’analyse crédit des emprunteurs», précise Laurent Parquet, associé de Butler Capital Partners.

Afin de ne pas reproduire l’échec initial, Butler Industries entend s’appuyer sur une structure plus légère. Alors que l’équipe initiale comptait une quarantaine de collaborateurs, la nouvelle sera limitée à une dizaine dans un premier temps. «Ensuite, nos tickets financeront exclusivement des projets de développement, comme des achats de machines-outils ou des fonds de commerce», signale Laurent Parquet. Enfin, le périmètre d’investissement, qui était cantonné à la France, sera élargi à d’autres pays européens.

En revanche, les modalités de financement resteront relativement identiques. Les entreprises ciblées afficheront ainsi un chiffre d’affaires pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros. «Comme nous interviendrons aux côtés de partenaires, comme des banques, la condition reposera sur le fait que l’emprunteur devra être en mesure de trouver des financements par ailleurs», poursuit Laurent Parquet. Le montant financé portera sur 10 % à 30 % de l’investissement total, pour des tickets moyens qui devraient s’établir dans une fourchette de 70 000 euros à 100 000 euros. Le coût devrait avoisiner 10 %, pour une durée moyenne de cinq ans.

Isodev devrait redevenir opérationnel durant le quatrième trimestre 2015. L’objectif consiste à allouer environ 100 millions d’euros sur une période de trois ans.