Actualités

Augmentation de capital

Capgemini opte pour un placement privé

12 juin 2015 - optionfinance.fr

En annonçant, fin avril, l’acquisition de la société américaine Igate pour un montant de 4 milliards de dollars, Capgemini avait précisé qu’il financerait partiellement cette opération en fonds propres afin de pouvoir conserver une notation solidement ancrée dans la catégorie investment grade (BBB). Alors que le groupe s’était dit ouvert à toutes les options, il a finalement opté mardi dernier pour une augmentation de capital sans droit préférentiel de souscription (DPS), pratique à laquelle il avait déjà recouru fin 2006 pour financer le rachat de Kanbay International. Surtout, il a décidé de réaliser cette opération dans le cadre d’un placement privé, comme l’avaient par exemple fait dernièrement Orpea (2013), Alstom (2012) ou encore ArcelorMittal (2009). Un choix qui a surpris certains spécialistes. «L’objectif de cette augmentation de capital consistant à financer de la croissance externe, la voie naturelle aurait consisté à mener une opération avec maintien du DPS», signale un banquier.

Plusieurs facteurs ont toutefois conduit Capgemini à privilégier un placement accéléré. «Alors que les marchés actions sont actuellement plus volatiles, cette solution présentait l’avantage d’être exécutable en quelques heures seulement, tandis qu’une transaction avec DPS dure généralement dix jours de Bourse», explique Cyril Revenu, responsable du marché primaire actions France chez HSBC France. En outre, les conditions de cette émission, d’un montant de 500 millions d’euros (4,2 % du capital), se révèlent attractives. «La décote s’établit en effet à 2,9 % par rapport au dernier cours de clôture précédant le placement, contre 5,7 % en moyenne en Europe pour ce type d’opérations effectuées depuis dix-huit mois», signale Cyril Revenu.

Selon des sources de marché, le placement aurait été souscrit par de nombreux investisseurs, parmi lesquels certains étaient déjà actionnaires de la société.