Actualités

Dette

La compétition s’accroît dans le financement d’acquisition

17 mars 2016 - optionfinance.fr

Les produits désintermédiés font de plus en plus souvent concurrence aux banques dans le paysage du financement d’acquisition européen, selon une étude réalisée par le cabinet d’avocats DLA Piper. En effet, en 2015, les prêteurs alternatifs, tels que les fonds d’unitranche ou de mezzanine, ont financé pas moins de 173 acquisitions, contre 152 en 2014 et 85 en 2013. Jusqu’alors principalement focalisés sur des opérations de taille moyenne, ces prêteurs devraient participer à des montages plus significatifs au cours des douze prochains mois, selon 85 % des professionnels interrogés dans le cadre de cette étude.

Cette augmentation de la compétition entre banques traditionnelles et prêteurs alternatifs se traduit, selon la totalité des répondants, par un allégement significatif des documentations de prêts. Ainsi, en 2015, la moitié des financements européens classés dans la catégorie «non investment grade» ne comportait qu’un seul ratio de covenant. Cette proportion était de 43 % en 2014, et de 17 % l’année précédente. En outre, les acquéreurs devraient également profiter de cette situation pour accroître leur levier d’endettement. 44 % des répondants estiment que les leviers moyens seront supérieurs à 4 fois l’Ebitda en 2016. L’année dernière, ils n’étaient que 33 % à partager ce point de vue.