Actualités

Entreprises

La désintermédiation se poursuit

28 novembre 2014 - optionfinance.fr

Les conditions attractives du marché du crédit incitent les grandes entreprises européennes à s’endetter davantage, selon une étude récente de Fitch. En effet, sur les neuf premiers mois de 2014, les sociétés ont contracté 881 milliards d’euros, soit 10 % de plus qu’à la même période en 2013.

Sur ce total, la part du financement levé auprès d’investisseurs continue de tenir une place de choix. Certes, les valeurs des nouvelles émissions obligataires rapportées au total de la dette émise en Europe sont en léger retrait depuis 2012 (cf. graphique ci-dessous). Toutefois, la part des obligations sur l’encours total de dette se renforce d’année en année : en 2013, elle représentait 83 % de la dette des entreprises européennes, contre 79 % en 2012.

Une tendance également observable dans l’Hexagone. En effet, si l’endettement des sociétés non financières françaises a progressé de 5 % en un an en septembre dernier, à 1 341,9 milliards d’euros, c’est principalement grâce au recours croissant au financement de marché. L’encours de ce dernier, qui s’établissait alors à 517,7 milliards d’euros, a augmenté de 10,7 % en un an, tandis que les encours des crédits bancaires ne progressaient que de 1,8 %.