Actualités

Dette leveragée

La Loan Market Association souhaite un alignement sur les pratiques américaines

03 février 2017 - optionfinance.fr

Après avoir analysé en 2015 les pratiques des banques européennes en matière de prêts à effet de levier («leveragés»), la BCE a lancé en novembre dernier une consultation publique sur un projet de recommandations dans ce domaine, qui s’est achevée fin janvier. Un texte qui a suscité quelques réserves. «Si nous saluons le projet de la BCE, nous souhaitons toutefois qu’elle aligne davantage ses recommandations sur celles que le régulateur américain avait édictées en 2013 dans ce domaine, afin d’éviter notamment que les banques actives des deux côtés de l’Atlantique ne soient pas soumises à différentes exigences réglementaires», indique Nicholas Voisey, managing director au sein de la LMA. A ce titre, l’association appelle avant tout la BCE à définir les principaux indicateurs financiers de la même manière que la Réserve fédérale (Fed). Elle demande en particulier que les banques européennes puissent utiliser «l’Ebitda ajusté» – c’est-à-dire un Ebitda calculé en prenant en compte des facteurs ponctuels, comme une dépréciation du goodwill – au lieu de l’Ebitda «simple» dans le calcul des ratios d’endettement des entreprises car il s’agit de l’indicateur le plus répandu à l’international. Une réclamation également liée au fait que la BCE compte recommander aux établissements bancaires de justifier auprès d’elle l’octroi de prêts, au cas par cas, à des sociétés dont le niveau d’endettement excède 6 fois l’Ebitda. L’institution monétaire devrait publier la version finale de ses «guidelines» au cours des prochains mois.