Actualités

Financement

Le marché des placements privés français donné en exemple par S&P

optionfinance.fr - 02 mai 2014

Les entreprises européennes de taille intermédiaire devraient lever entre 2 400 et 2 800 milliards d’euros de dette d’ici à 2018, selon une étude récente de Standard & Poor’s. Un besoin de financement qui rend de plus en plus nécessaire le développement des marchés de placements privés au niveau européen, alors que les banques ont réduit leurs encours de prêts aux entreprises de près de 200 milliards d’euros en 2013.

Or, jusqu’à ce jour, les marchés de placements privés les plus établis sur le continent – USPP et Schuldschein – s’adressent en priorité aux grandes sociétés bénéficiant d’un rating investment grade. Toutefois, Standard & Poor’s salue plusieurs initiatives locales, et plus particulièrement celles de la France. Ainsi, l’agence de notation souligne le succès des Euro PP, qui ont représenté un total de 3,9 milliards d’euros en 2013, et qui permettent à des entreprises de rating inférieur à BBB- de trouver des financements.

De même, elle donne en exemple la création des fonds de prêts à l’économie, qui devraient débloquer 90 milliards d’euros de la part des assureurs français. En outre, Standard & Poor’s voit dans la création, ces derniers mois, de la charte «Euro PP» une étape importante pour le développement du marché de ces placements privés à l’échelle européenne. En effet, elle pourrait servir de base de travail pour permettre aux pays européens de réduire le manque d’harmonisation de la documentation des opérations de financement sur le continent.