Actualités

Entreprises

Le marché obligataire clôture 2015 sur une note contrastée

11 décembre 2015 - optionfinance.fr

Avec sa levée de fonds de 300 millions d’euros sur douze ans (coupon de 1,875 %) réalisée la semaine dernière, Legrand restera probablement le dernier émetteur français de 2015. Traditionnellement, les trois premières semaines de décembre sont pourtant actives, avec d’un côté des emprunteurs qui veulent sécuriser leurs besoins pour l’exercice suivant, et de l’autre des prêteurs qui cherchent à investir leurs liquidités encore non allouées. Or cet intérêt mutuel n’est pas au rendez-vous cette année. «Après les émissions réalisées par Danone, Iliad et Havas fin novembre-début décembre, plusieurs de nos clients envisageaient de solliciter les investisseurs obligataires juste après la réunion de la BCE du 3 décembre, signale un banquier. Déçus par les annonces de l’institution, les marchés ont toutefois décroché, accentuant ainsi le risque d’exécution pour les émetteurs.» Dans les minutes ayant suivi la conférence de la BCE, le taux d’intérêt midswap à cinq ans est par exemple passé de 0,14 % à 0,34 %, soit une augmentation de 140 % ! «En plus de conditions d’emprunt moins favorables, les investisseurs sont également devenus très sélectifs, poursuit un autre spécialiste. Dans ce contexte, nous avons recommandé à plusieurs de nos clients d’attendre 2016 pour émettre.» Les montants levés par les sociétés françaises sur l’ensemble de l’année devraient donc se stabiliser autour de 54 milliards d’euros, un niveau en baisse d’environ 20 % sur un an.