Actualités

Banques

Le véhicule de titrisation de Place pourrait émettre jusqu’à 9 milliards d’euros

24 janvier 2014

Le projet de lancement d’un véhicule de titrisation de Place entre dans sa dernière ligne droite. La première émission de ce dispositif – qui était initialement prévue pour la fin du troisième trimestre 2013, avant d’être finalement reportée – devrait en effet avoir lieu le mois prochain. Le calendrier s’est récemment accéléré, avec la désignation de la société de gestion Eurotitrisation, du dépositaire BNP Paribas Securities Services et du cabinet d’avocats Gide Loyrette Nouel. Le véhicule sera composé de plusieurs compartiments dédiés à chacune des banques, qui apporteront un portefeuille de créances détenues sur des PME. Chaque compartiment émettra ensuite des titres, qui seront achetés par des établissements bancaires ou par d’autres catégories d’investisseurs. Les acteurs de la Place attendent de savoir si ces titres pourront être acceptés par la Banque centrale européenne, ce qui en ferait des collatéraux. L’objectif de cette démarche consiste à offrir aux établissements une nouvelle source de financement et, in fine, à relancer l’offre de crédit aux petites et moyennes structures. Deux, voire trois banques françaises devraient participer à la première émission. La taille de leur compartiment pourrait atteindre entre 1 et 3 milliards d’euros, soit un montant maximal de 9 milliards d’euros. L’opération devrait être souscrite par des banques ainsi que par des assureurs, certains institutionnels étrangers ayant même manifesté leur intérêt.