Actualités

Marché obligataire

Les entreprises se pressent d’émettre avant la réunion de la BCE

06 octobre 2017 - optionfinance.fr

Total, Legrand, Cofiroute (Vinci), Eramet, Engie, Suez, Vivendi, Gecina… Depuis la rentrée, les émetteurs français se sont rués sur le marché obligataire. Et la tendance ne devrait pas s’arrêter là. «Nous avons actuellement plusieurs mandats d’entreprises, qui devraient être exécutés dans les prochains jours, signale un banquier. Nos clients souhaitent absolument sortir sur le marché avant le 26 octobre, date de la prochaine réunion de la Banque centrale européenne.» Alors que les annonces de cette dernière pourraient provoquer une tension à la hausse sur les taux et les spreads, plusieurs sociétés préfèrent en effet sécuriser les conditions d’emprunt du moment. «Après avoir atteint un point haut cette année en juillet et malgré une certaine tension en septembre, les taux midswaps sont retombés, souligne Blaise Bourdy, responsable de l’origination DCM pour les entreprises France chez Société Générale CIB. Par exemple, le taux à 5 ans a perdu près de 10 points de base depuis juillet, à 0,24 %.» La fenêtre est jugée d’autant plus optimale que les spreads sont également orientés à la baisse depuis cet été. Ainsi, la marge moyenne réclamée aux emprunteurs BBB est aujourd’hui inférieure à 70 points de base, contre 75 pb environ il y a plus d’un mois. Enfin, en ce qui concerne l’appétit des investisseurs, il est actuellement très marqué, en particulier pour les maturités longues. «Les récentes émissions ont toutes été largement sursouscrites, avec une fourchette moyenne comprise entre 2 et 4 fois», signale Blaise Bourdy.