Actualités

Obligation

Les investisseurs se tournent vers des profils plus risqués

optionfinance.fr - 04 juillet 2014

Dans un contexte général de taux bas, les investisseurs sur le marché obligataire se tournent vers des profils de dette plus risqués, observe RBS sur le marché obligataire sur la première moitié de l’année. «Les investisseurs se positionnent en priorité sur des produits plus rémunérateurs et donc plus risqués», explique Benoît Duret, managing director chez RBS. En effet, depuis le début de l’année, le taux de sursouscription moyen des émissions obligataires hybrides est de 4,8, alors qu’il n’est que de 3,6 pour les emprunts obligataires seniors. De la même façon, la demande des investisseurs pour les émissions non notées s’établit en moyenne à 4 fois le carnet d’ordres, contre seulement 3,6 pour les opérations notées. En outre, les émissions d’obligations à maturité longue se multiplient. Au premier trimestre 2014, les opérations à plus de dix ans représentaient 17 % du marché, contre seulement 11 % sur l’année 2013.