Actualités

High yield

Les structures allégées en covenants inquiètent outre-Atlantique

15 mars 2018 - optionfinance.fr

Moody’s tire le signal d’alarme. Dans une étude publiée la semaine dernière, l’agence de notation indique que plus d’un tiers (34 %) des émissions obligataires réalisées aux Etats-Unis en 2017 par des entreprises affichant les profils de crédit les plus risqués (high yield) contiennent une structure juridique dite «covelite», c’est-à-dire qu’elles contiennent peu, voire pas, de covenants. Depuis 2011, cette proposition a plus que triplé!

Autre évolution inquiétante, la qualité des protections dont bénéficient les investisseurs dans les placements qui ne sont pas «covelites» ne cesse de se détériorer. Notant cette dernière entre 1 (haut niveau de sécurité) et 5 (très bas niveau de sécurité), Moody’s aboutit à des scores compris entre 4,12 et 4,72 selon le rating des emprunteurs, des seuils historiquement élevés. Alors que la croissance de l’économie américaine, actuellement en haut de cycle, devrait prochainement ralentir, les analystes de l’agence redoutent que le manque de covenants ne favorise une augmentation des leviers d’endettement des émetteurs, et par ricochet une vague de défauts.