Actualités

Augmentation de capital

Orpea réalise un placement privé de 100 millions d’euros

optionfinance.fr - 13 décembre 2013

Deux ans après avoir procédé à une augmentation de capital de 200 millions d’euros, Orpea (1,43 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2012) a récidivé, mercredi dernier. Souhaitant procéder à des acquisitions durant les prochains mois, le spécialiste des cliniques et des maisons de retraite a en effet émis 100 millions d’euros de nouveaux titres, ce qui correspond à 4,7 % du capital avant l’opération. Mais contrairement à la levée de fonds de 2011, qui était publique et réalisée avec un maintien du droit préférentiel de souscription (DPS), le groupe a, cette fois-ci, opté pour un placement privé. Ce choix s’explique d’abord par le caractère relativement limité des besoins de la société. «Dans la mesure où notre capitalisation boursière dépasse 2 milliards d’euros, une opération publique avec DPS, qui prend du temps et qui introduit de la volatilité sur le cours de Bourse, aurait présenté un intérêt si nous envisagions de lever au minimum 250 millions d’euros», explique Steve Grobet, responsable des relations investisseurs d’Orpea. En outre, le placement privé a permis au groupe de concéder une faible décote. «Cette dernière s’est établie à seulement 1,33 % par rapport au cours moyen pondéré du jour, contre 25 à 35 % lors d’une augmentation de capital avec DPS», poursuit Steve Grobet. Ainsi, comme le signale ce dernier, les actionnaires non institutionnels n’ont pas été lésés car, dès le lendemain de l’opération, ils auraient pu souscrire des titres au même prix que ceux ayant bénéficié du placement privé. Parmi ces derniers figurent plusieurs institutionnels européens et non européens, ainsi que le fonds de pension canadien CPPIB. Ce dernier a également racheté 15 % du capital d’Orpea à son fondateur et président, Jean-Claude Marian.