Actualités

Émissions obligataires 

Pernod Ricard et Sanofi profitent des conditions de marché

optionfinance.fr - 18 septembre 2015

Actifs depuis la réouverture du marché obligataire en euros début septembre, les émetteurs français continuent d’animer ce dernier. Le 14 septembre, Pernod Ricard a d’abord levé 500 millions d’euros sur une durée de huit ans. Le coupon a été fixé à 1,875 %, soit la rémunération la plus faible jamais obtenue par le groupe de spiritueux. Ce taux fait ressortir un spread de 118 points de base, conforme aux standards actuels de marché pour une entreprise notée BBB- (bas de la catégorie investment grade).

Le lendemain, c’était au tour de Sanofi de solliciter les investisseurs. Afin notamment de rembourser des souches existantes, la société pharmaceutique a réalisé un emprunt multitranches, d’un montant total de 2 milliards d’euros. Les deux premières lignes, de 500 millions d’euros à échéance 2021 et de 750 millions d’euros sur dix ans, affichent des taux de respectivement 0,875 % et 1,5 %. La troisième ligne, de 750 millions d’euros également, présente quant à elle une particularité : elle affiche en effet un taux variable (Euribor 3 mois + 0,30 %), une caractéristique peu courante pour une souche d’une durée de quatre ans. «Traditionnellement, les entreprises non financières qui empruntent à taux flottant le font sur des maturités rarement supérieures à trois ans, explique un banquier. Ce choix de Sanofi traduit le fait que de nombreux émetteurs européens n’anticipent pas de remontée significative des taux dans la zone euro avant plusieurs années.»