Actualités

OBLIGATIONS

PSA émet pour racheter des souches

Option Finance - 16 septembre 2013

Après Areva, fin août, c'est au tour de PSA (noté BB-, dans la catégorie high yield) de procéder à une double opération obligataire, dite de «liability management». Mardi dernier, le constructeur automobile a d'abord levé 600 millions d'euros à échéance janvier 2019. Si le rendement obtenu a sensiblement diminué par rapport à la précédente émission du groupe, en février dernier - 1 milliard d'euros sur cinq ans, avec un rendement de 7,50 % -, celui-ci reste significatif. Il s'établit à 6,625 %, faisant ressortir un spread de 504,5 points de base. Dans la foulée, PSA a lancé une offre de rachat sur quatre de ses souches existantes, arrivant respectivement à maturité en octobre prochain, en juillet 2014, en juin 2015 et en mars 2016.

Sur un nominal total de 2,6 milliards d'euros, le groupe vise une participation à hauteur de 300 millions d'euros. Pour convaincre les porteurs des titres, la procédure utilisée est celle couramment mise en place pour une entreprise high yield. «Dans la mesure où les spreads de cette catégorie d'émetteurs sont généralement élevés, l'offre de rachat est faite sur une base de prix et non sur une base de spreads, comme c'est le cas avec des émetteurs investment grade, explique Jean-Philippe Brioudes, directeur debt capital market chez HSBC France. Dans le cas de PSA, les prix proposés, compris entre 100,5 % et 107,9 % du nominal, intègrent ainsi une prime de rachat en ligne avec les conditions de marché.» Les investisseurs ont jusqu'au 17 septembre pour apporter leurs titres à l'offre.