Actualités

Refinancement

Vinci Park se tourne (déjà) vers l’obligataire

10 octobre 2014 - optionfinance.fr

Quatre mois après avoir été racheté par effet de levier par Ardian et Crédit Agricole Assurances, le gestionnaire de parcs de stationnement Vinci Park a procédé la semaine dernière au refinancement obligataire de sa dette bancaire senior, afin d’en allonger la maturité. Les deux tranches de son emprunt, de 460 millions d’euros chacune, affichaient des maturités respectives de trois et cinq ans.

Malgré un contexte difficile sur les marchés actions, cette opération a été bien accueillie par les investisseurs. «Lors du roadshow, qui s’est tenu de lundi à mercredi derniers, les investisseurs se sont montrés très positifs», explique Cédric Galinier-Warrain, executive director debt capital markets chez BBVA France.

Souhaitant lever 500 millions d’euros sur six ans, et 450 millions d’euros sur dix ans et demi, le groupe est facilement parvenu à atteindre ses objectifs. «La demande s’est élevée à 3 milliards d’euros pour la première tranche, et à 1,7 milliard pour la seconde», explique Cédric Galinier-Warrain. En outre, le prix de l’emprunt a continuellement baissé pendant l’opération. «Nous avions initialement indiqué un prix compris entre 85 et 90 points de base (pb) au-dessus du taux mid-swap pour la première souche, et de 110 pb pour la seconde», détaille Cédric Galinier-Warrain. Le spread s’est finalement établi à 72 pb pour la première tranche, et à 100 pb pour la seconde, faisant ressortir des taux respectifs de 1,286 % et de 2,162 %.