Actualités

Augmentation de capital

Voltalia privilégie les BSA aux DPS

21 octobre 2016 - optionfinance.fr

Le producteur d’énergies renouvelables Voltalia (58,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et 4,5 millions d’euros de bénéfices en 2015) vient de lancer sa première augmentation de capital ouverte au public depuis son introduction en Bourse, en juillet 2014. Détenu à hauteur de 85 % par Creadev, la holding d’investissement de la famille Mulliez, le groupe souhaite lever 170 millions d’euros afin de financer son développement. Un montant significatif au regard de sa capitalisation, de près de 266 millions d’euros. Un investisseur détenant une participation de 1 % pourrait ainsi voir sa participation ramenée à 0,54 %.

Afin de limiter l’effet dilutif, Voltalia a décidé d’associer ses actionnaires à l’opération. Plutôt que de leur attribuer des droits préférentiels de souscription (DPS), une technique classique, la société a opté pour des bons de souscription d’actions (BSA). «Le DPS étant un produit très français, le fait de privilégier un instrument plus commun à l’étranger était de nature à favoriser l’arrivée d’investisseurs non domestiques, en particulier anglo-saxons», explique Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia. Surtout, les BSA non exercés ont la faculté, à la différence des DPS, de pouvoir être reclassés auprès d’autres investisseurs. «Dans la mesure où nous souhaitons élargir notre flottant, en le faisant passer de 7 % à 22 %, cette structure était donc la plus appropriée», estime Sébastien Clerc.