Actualités

Allocation

Carlton Sélection recommande la prudence sur les actions

AOF - 01 juin 2017

(AOF) - Carlton Sélection recommande la prudence sur les marchés actions alors que les taux longs retrouvent des perspectives plus favorables. Par ailleurs, le gestionnaire d'actifs invite à s'intéresser aux instruments de couverture de type « overlay » ainsi qu’aux produits de performance absolue.

"Il faut être vigilant car les valorisations des marchés actions ne digèreraient pas facilement une déception sur la croissance américaine, un manque d'efficacité de la politique économique chinoise de recentrage sur son marché domestique et une reprise économique européenne à tâtons. La valorisation des marchés actions intègre déjà pas mal de bonnes nouvelles qui restent à confirmer", explique Daniel Gerino, président et directeur de la gestion de Carlton Sélection.

Ce dernier observe que les investisseurs ont bien réagi à l'élection d'Emmanuel Macron qui permet de dégager l'horizon politique de l'Europe et de confirmer le coup d'arrêt donné aux partis eurosceptiques.

"La crainte d'un tsunami européen écarté, ils ont "acheté" une reprise normalisée des économies avec en toile de fond le succès des plans de relance chinois et américain appuyés par de bons sondage d'activité. Mais la réalité semble plus complexe et les chiffres anticipés des performances économiques tardent à se vérifier", souligne Daniel Gerino, chez Carlton Sélection.

Dans le détail, la croissance peine à décoller 1,70% en Europe en 2016 et probablement 1,80 à 2% en 2017. Aux Etats-Unis, après un petit 1,60% en 2016, une grande incertitude demeure pour 2017, les chiffres variant de 1,70% à 2,50%. Sur les deux continents les investissements reprennent seulement au premier trimestre 2017. Le niveau de l'activité industrielle contredit ainsi la progression des indice ISM / PMI. Quant aux ménages américains, la crise des subprimes a transformé leur physionomie de cigales en fourmis découvrant les vertus de l'épargne malgré la hausse de leurs revenus.

Même constat en Chine où la croissance et l'activité industrielle peinent à se reprendre durablement dans un contexte de changement de paradigme économique passant du tout export et industriel vers un modèle basé davantage sur la consommation domestique, les services et la construction.