Actualités

2014 : une année contrastée pour les introductions en bourse

28 janvier 2015

E

n octobre et novembre, 55 entreprises ont levé 8,5 milliards d’euros, soit une hausse de 25 % par rapport aux 6,6 milliards d’euros levés sur l’ensemble du troisième trimestre.

Le dernier trimestre de l’année 2014 a été ponctué par une série de retraits ou de reports d’introductions en Bourse, suite aux performances médiocres de plusieurs entreprises nouvellement cotées et d’un pic de volatilité à la fin du troisième trimestre. La conjoncture moins favorable a conduit certains candidats à l’introduction en bourse à différer temporairement leur projet. Plusieurs ont, depuis, mené à bien leur IPO, notamment Virgin Money, qui a fini par être cotée en novembre, même si sa valorisation a été revue à la baisse.

Aucun secteur en particulier n’a dominé le regain d’activité des IPO en 2014. Les secteurs de la finance, de la distribution et de l’industrie ont tous trois levé plus de 7 milliards d’euros. Aux mois d’octobre et de novembre, 60 % environ des fonds levés provenaient des cinq principales IPO. L’introduction en bourse du hedge fund Pershing Square a été la plus grosse transaction de l’année, avec 2,2 milliards d’euros levés à Amsterdam. L’incubateur de start-up Rocket Internet a quant à lui levé 1,4 milliard d’euros à Francfort, signe du regain d’activité des différentes places boursières en Europe.