Actualités

Société de gestion

Aviva Investors diversifie son offre et sa clientèle sur le marché français

Funds Magazine - 14 octobre 2015

Pour poursuivre la croissance de ses encours gérés pour compte de tiers, essentiellement des investisseurs institutionnels, Aviva Investors élargit son offre. Après avoir constitué une équipe importante pour le financement des infrastructures, le groupe se diversifie dans le financement des entreprises. Un fonds de dettes privées de petites et moyennes entreprises sera prochainement proposé aux investisseurs institutionnels. Le profil des sociétés sélectionnées sera proche de celles notées BB. «Qualité de crédit et rendement seront les deux critères d’investissement», précise, Jean-François Boulier, président du directoire d’Aviva Investors France. L’annonce, il y a quelques mois, d’Aviva et de l’Afer, de placer 1 milliard d’euros sur cette thématique confère une bonne visibilité du développement de cette activité. «Après les infrastructures et la dette privée, nous allons ajouter une troisième corde à notre arc en développant, pour 2016, une activité de conseil concernant la dette immobilière pour les investisseurs institutionnels.»

Par ailleurs, sous l’impulsion d’Euan Munro, CEO d’Aviva Investors, qui a mis en place une nouvelle organisation favorisant les échanges entre les équipes de gestion et la génération de nouvelles idées, le groupe a lancé une gamme Aviva Investors Multi-Strategy (AIMS), dont le premier fonds AIMS Target Return Fund, lancé en juin 2014, rassemble déjà 2,2 milliards d’euros d’actifs gérés, dont 20 % d’encours externe. Ce produit est en cours de référencement sur les plateformes en France. En effet, Aviva Investors France élargit sa base de clientèle en s’adressant désormais aux CGPI. «L’équipe dédiée aux CGPI comptera quatre personnes, deux de plus qu’aujourd’hui, à compter de début 2016. Nous sommes conscients que la commercialisation sur les plateformes prend du temps mais, avec la problématique des fonds en euro, le timing nous semble opportun pour adresser cette clientèle», indique Véronique Cherret, directrice du développement.