Actualités

Matières premières

Des paris très sélectifs en 2018

30 mars 2018 - optionfinance.fr

Depuis trois mois, les cours des matières premières évoluent en ordre dispersé. Si ceux des métaux industriels ont connu un très bon début d’année, ils ont par la suite plongé compte tenu des velléités de guerre commerciale de la part des Etats-Unis. «Les déceptions sur la croissance chinoise ces dernières semaines ont aussi alimenté le repli de certains matériaux de base, comme le cuivre (-9 % depuis le début de l’année), commente Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI Asset Management. Ce marché sera en revanche confronté cette année à une vague de renégociations salariales pour 35% de la production mondiale, ce qui pourrait être source de grève dans les usines et faire remonter les prix.» Mais, globalement, il existe peu d’opportunités à saisir sur les métaux de base, en dehors du palladium qui pourrait, selon le gérant, rebondir.

Même constat du côté des matières premières agricoles. Certaines ont affiché un rebond en début d’année, comme le soja ou le cacao en raison d’une sécheresse en Amérique latine, mais ce phénomène ne serait que conjoncturel au vu encore des stocks encore importants de matières agricoles.
L’or et le pétrole conservent quant à eux de meilleurs facteurs d’appréciation cette année. «A l’heure actuelle, le prix de l’once d’or reste stable et a du mal à franchir le cap des 1 365 dollars, reconnaît Benjamin Louvet. Toutefois, nous pensons que l’or pourrait atteindre d’ici à la fin de l’année 1 450 dollars à 1 475 dollars en raison de la remontée d’incertitudes sur les marchés. Le prix du baril de pétrole pourrait lui aussi se renchérir et atteindre 75 à 80 dollars en fin d’année et 80 à 85 dollars pour le Brent.»