Actualités

Actions

Des placements encore trop délaissés par les particuliers

20 juillet 2017 - optionfinance.fr

Malgré un taux d’épargne élevé proche de 15 %, les Français investissent toujours peu en actions. D’après une enquête de l’AMF réalisée avec l’institut Kantar TNS, les «a priori» sur les placements en actions sont profondément ancrés. Les particuliers détenaient en mars dernier 7,2 % d’actions en portefeuille, contre 13,8 % en 2008. Ce taux est néanmoins en légère amélioration après le point bas de 6,2 % touché en 2016. Ce phénomène s’explique par les crises boursières à répétition, une certaine aversion pour le risque ou encore leur difficulté à se projeter sur longue période.

Pourtant, l’AMF rappelle la nécessité de mettre en place une épargne de long terme pour préparer notamment la retraite. Or seulement 16,4 % des Français possédaient un placement dédié à la retraite (contrats collectifs en entreprise, PERP 9, PEP 10…) d’après l’INSEE en 2015. Pour remédier à cette situation, le régulateur veut axer ses efforts sur l’éducation financière. Il veut notamment vaincre les «a priori» en faisant preuve de davantage de pédagogie. Dans ce cadre, l’AMF montre d’ailleurs dans son rapport que sur une durée de 20 ans, l’épargne investie en actions est rentable et relativement peu risquée. Le rendement annualisé moyen depuis vingt-neuf ans de placements progressifs diversifiés en actions s’élève en effet à 5,3 % sur vingt ans. Or ce chiffre n’est pas suffisamment connu. L’Autorité veut également mobiliser ses efforts sur la promotion de l’épargne retraite.