Actualités

ONG

Finance Watch affiche un solide bilan 2014

05 juin 2015 - optionfinance.fr

Défendre l’intérêt général et la société civile sur les questions financières en cours de discussion, telle est la mission que s’est fixée Finance Watch depuis sa création en juin 2011. L’ONG a bien rempli son rôle en 2014 puisqu’elle mentionne dans son rapport annuel avoir effectué 17 interventions techniques, dont six consultations, cinq rapports et notes d’orientation, répondu à deux auditions au Parlement ou encore à trois lettres ouvertes. Indépendante et dotée d’un budget de 1,9 million d’euros, Finance Watch a également rencontré 131 décideurs politiques ou autres parties prenantes l’an dernier.

Elle a apporté son opinion sur la réglementation des fonds d’investissement de long terme, sur les directives Mif 2 (marché d’instruments financiers) et Prips (produits d’investissement de détail packagés), ou encore sur la réforme des fonds monétaires.

Depuis le début de l’année, Finance Watch a poursuivi ses efforts. «Nous avons beaucoup travaillé sur le sujet de la réforme des structures bancaires, dans la lignée de la proposition formulée par Michel Barnier en 2014, commente Christophe Nijdam, secrétaire général de Finance Watch depuis janvier dernier. Si le rapporteur de ce texte, le député suédois Gunnar Hökmark, a proposé des amendements qui venaient complètement édulcorer le principe de séparation des activités bancaires, ses propositions ont, à notre grande surprise et petite satisfaction, été rejetées, fin mai, par le Comité des affaires économiques et monétaires (Econ) du Parlement européen. Les discussions sur ce texte devraient continuer, mais nous n’attendons pas d’avancée majeure avant la fin de l’année.» Finance Watch travaille également activement cette année sur le projet d’Union des marchés de capitaux, projet pour lequel elle vient de répondre à la consultation publique.