Actualités

Etude

Gérant star : un concept peu plébiscité par les investisseurs

05 février 2015 - optionfinance.fr

En 2014 le départ de plusieurs gérants stars, comme Bill Gross de Pimco ou encore Francisco Paramés de Bestinver, avait beaucoup agité la communauté de la gestion d’actifs. Pourtant, les investisseurs français se montrent peu sensibles à ce concept de gestion. Selon une enquête qualitative menée par amGroup, les investisseurs institutionnels et privés ne sont en effet pas enclins à choisir des fonds gérés par des gérants stars. Certes, en France, on en connaît de fait assez peu puisque les gestionnaires mettent souvent davantage en avant une gestion collégiale. De plus, les investisseurs s’attachent avant tout à étudier les process, la transparence et la maîtrise des risques plutôt que les performances d’un seul homme avant d’investir dans un fonds.

Pour éviter les chutes de collecte à la suite d’un départ de gérant ou une gestion collégiale parfois trop consensuelle, certaines structures fonctionnent même avec un mode de gestion plus atypique. «Depuis sa création, Amiral Gestion a adopté le principe d’une gestion en sous-portefeuilles, concept qui a été développé par Capital Group, indique Benjamin Biard, son directeur général délégué. Concrètement, chacun des cinq gérants de Sextant PME discute chaque semaine des convictions de valeurs à intégrer au portefeuille, mais il peut prendre des paris individuels ou suivre les idées des autres.»