Actualités

Contexte géopolitique

Inquiétudes et exagérations

optionfinance.fr - 17 octobre 2014

Si les investisseurs ont longtemps fait preuve de complaisance, notamment face au contexte géopolitique, le sentiment a basculé récemment. Comme souvent, on peine à trouver le catalyseur. Le président de la BCE, Mario Draghi, est resté imprécis quant à la taille de son programme de rachat d’actifs et déçu les espoirs de ceux qui anticipaient des acquisitions imminentes de papier d’Etat. Les mauvais chiffres de la production industrielle en Allemagne montrent que la locomotive de la zone euro ralentit. La baisse des prix du pétrole reflète une demande mondiale plus faible. Après une longue période de volatilité extrêmement faible, l’impact de ces facteurs a été brutal. Le taux long américain a dégringolé de 2,60 à 1,90 en dépit d’une économie en bonne forme. La correction de Wall Street nous paraît également exagérée. Les attentes bénéficiaires pour le troisième trimestre ont beaucoup baissé et les publications finiront par surprendre à la hausse. Les Bourses européennes en bénéficieront. Par ailleurs, la baisse des prix de pétrole augmentera le pouvoir d’achat des ménages. Nous anticipons aussi un ton plus accommodant de la BCE, ce qui est d’ailleurs nécessaire, étant donné la faiblesse de l’inflation. Pour ces différentes raisons, nous avons saisi l’opportunité de cette correction pour augmenter la partie actions de nos fonds profiles.