Actualités

Nouveauté juillet 2016

La Banque Postale AM lance cinq fonds pour les clients du réseau de La Banque Postale

fundsmagazine.fr - 29 juin 2016

La Banque Postale AM lance cinq fonds pour les clients du réseau de La Banque Postale : LBPAM Allocation Flexible 1, LBPAM Allocation Flexible 2 et LBPAM Allocation Flexible 3, LBPAM Stratégie PEA 1 et LBPAM Stratégie PEA 2.

Le positionnement des gammes LBPAM Allocation Flexible et LBPAM Stratégie PEA est calibré afin que les fonds puissent correspondre à des niveaux de risque/rendement intermédiaires, caractérisant ainsi la recherche de l’équilibre entre performance et maîtrise des risques. Les produits Allocation Flexible 1, 2 et 3 cherchent la diversification mondiale.

LBPAM travaille donc sur une multitude de classes d’actifs en considérant les styles, les zones géographiques, les secteurs, les tailles de capitalisation, pour se diversifier sur plusieurs d’entre elles.
Les trois fonds se distinguent par leur niveau de risque. Ils ont le même horizon d’investissement et le même univers de diversification. Les niveaux de risque correspondent à des cibles de volatilité par fonds, respectivement de 4 %, 8 % et 12 % (en moyenne sur cinq ans glissants), sur cet horizon d’investissement. L’objectif de volatilité entraînera une limitation possible du potentiel de performance à la hausse sur cinq ans glissants. En cas d’anticipation de risque extrême sur les marchés, ces fonds peuvent aller à 0 % d’exposition aux actifs risqués.

La philosophie de LBPAM Stratégie PEA est de chercher à participer à la hausse des marchés actions européens et à atténuer les phases de baisse, afin de rester dans une fourchette de volatilité relativement étroite pour le client. Quelle que soit la volatilité du marché, par leur construction, leur composition et leur gestion, les deux fonds, Stratégie PEA 1 et Stratégie PEA 2, cherchent à rester dans une fourchette de risque relativement étroite et maîtrisée pour le client. Investis dans la seule classe «actions», leur approche de gestion est asymétrique : lorsque le marché monte, le fonds peut profiter de sa hausse ; quand il baisse, et quel que soit le niveau d’exposition, le produit aura des protections pour limiter l’impact de cette baisse qui pourra réduire les performances.