Actualités

Croissance

La blockchain peut-elle révolutionner le marché de l’art ?

30 mai 2018 - fundsmagazine.fr

La sixième édition de l’«Online Art Trade Report» réalisée par Hiscox, assureur spécialisé, observe que le marché de l’art en ligne est toujours en croissance de 12 %, bien que celle-ci tende à se réguler (+ 15 % en 2016 ; + 24 % en 2015). Le rapport prévoit qu’il pourrait atteindre 8,37 milliards de dollars en 2023. «La croissance du marché de l’art en ligne se poursuit, à deux chiffres, mais continue de ralentir progressivement cette année. Nous nous approchons d’une forme de maturité où la croissance continue de venir plus des acheteurs déjà habitués à acheter en ligne et qui considèrent ce canal comme normal et habituel que de nouveaux acheteurs en ligne. Pour la première fois depuis la création du rapport Hiscox, nous nous sommes intéressés aux cryptomonnaies, à la cybercriminalité et à l’arrivée imminente de la blockchain et à leurs effets sur le marché de l’art en ligne. Ainsi, le rapport a toujours la volonté de mettre en lumière des aspects encore trop peu considérés, mais dont l’importance est grandissante dans le marché de l’art en ligne», précise Nicolas Kaddeche, responsable marché art et clientèle privée chez Hiscox. En ce qui concerne l’émergence de la blockchain, cette nouvelle technologie génère de grands espoirs, mais n’est pas encore largement adoptée. 64 % des participants ont répondu que l’utilisation de la blockchain pour constituer un registre des titres de propriété pour le marché de l’art et des objets de collection constituerait l’apport le plus probant de la technologie de la blockchain à l’avenir. La majorité des plateformes en ligne (60 %) pensent que l’utilisation des cryptomonnaies sera la porte d’entrée de la blockchain dans le marché de l’art en ligne. Cependant, elles ne sont aujourd’hui que 7 % à accepter les cryptomonnaies comme moyen de paiement, et seulement 8 % d’entre elles ont intégré la blockchain dans leur business model.
En ce qui concerne les tendances des consommateurs d’art en ligne, Hiscox constate que les collectionneurs établis continuent de s’ouvrir au marché en ligne : 38 % des acheteurs les plus dépensiers consultent les sites de vente d’œuvres d’art et d’objets de collection plusieurs fois par semaine (contre 31 % en 2017), ce qui est plus important que les acheteurs les moins dépensiers (19 %) et les nouveaux acheteurs (18 %). Mais seulement quatre acheteurs d’art sur dix (43 %) ont acheté des œuvres en ligne au cours des douze derniers mois – une proportion en baisse par rapport à l’année précédente (49 %). Le ralentissement s’est particulièrement fait sentir parmi les acheteurs de moins de 35 ans, dont 36 % ont acheté de l’art en ligne au cours des douze derniers mois, contre 44 % l’année précédente.