Actualités

Allocation

La corrélation devient trop forte entre les classes d’actifs

28 janvier 2016 - optionfinance.fr

La fébrilité des marchés depuis le début de l’année ne facilite pas les prises de décisions d’allocation d’actifs des investisseurs. Plus de la moitié des 660 institutionnels interrogés par Natixis Global Asset Management a en effet déclaré que la corrélation entre les actions et les obligations devient trop importante pour espérer des sources de performances distinctes. Dans ce contexte, ces derniers accordent désormais une plus grande attention aux actifs de diversification. Les deux tiers (66 %) des sondés estiment qu’une hausse de leur allocation en en actifs non corrélés (capital-investissement, dette privée ou encore hedge funds) pourrait constituer un moyen efficace d’atténuer les risques. Près de la moitié des investisseurs (49 %) déclare même qu’il est essentiel d’investir dans des titres alternatifs pour surperformer les marchés cette année.

De plus, selon Natixis GAM, cet environnement très volatil des marchés pousse les institutionnels à rechercher davantage de gérants actifs. Les sondés totalisent un encours global de 35 milliards de dollars dont plus de 60 % sont gérés de façon active. Mais pour 67 % d’entre eux, les facteurs économiques, l’évolution des politiques monétaires et la volatilité des marchés devraient favoriser les gestionnaires actifs au cours des 12 prochains mois.