Actualités

Enquête

La culture influence la nature des entrepreneurs

15 décembre 2015 - funds.fr

HSBC Private Bank a mené une enquête auprès de de 2 800 entrepreneurs dont la fortune est supérieure à 1 million de dollars. L’étude montre comment la nouvelle génération d’entrepreneurs à Hong Kong, Singapour et en Chine continentale remet en question la définition traditionnelle occidentale de l’entrepreneuriat. En effet, en Asie, les entrepreneurs affichent des parcours professionnels très différents. Ils créent leur première entreprise à l’âge de 29 ans contre 34 ans en Occident.
En Asie, les femmes occupent une place remarquable pour ce qui est de la création et de la gestion d’entreprise : 40 % des entrepreneurs sont des femmes et près de la moitié ont moins de 35 ans. A Hong Kong, le rapport hommes-femmes entrepreneurs est même presque à l’équilibre (48 % de femmes contre 52 % d’hommes), alors que ce taux descend à 36 % à Singapour et à 37 % en Chine. En Occident, malgré les initiatives mises en place pour accroître leur nombre, les femmes entrepreneurs représentent seulement 31 % des propriétaires d’entreprises interrogés. Les plus faibles proportions reviennent à l’Allemagne et au Royaume-Uni, alors que la France est dans la moyenne avec presque un tiers de femmes entrepreneurs. Plus de la moitié des entrepreneurs asiatiques qui pèsent plus de 15 millions de dollars sont des femmes, contre 33 % en Occident. «Bien que nous soyons plus interconnectés et mondialisés qu’avant, cette étude révèle que la culture, la société et les économies peuvent avoir un impact non négligeable sur la manière d’être un entrepreneur dans différentes régions du monde», souligne François Essertel, directeur de la banque privée de HSBC France.