Actualités

Investissement

La forêt, un patrimoine à valoriser

26 avril 2018 - fundsmagazine.fr

Du 21 au 23 juin se tiendra à Saint-Bonnet-de-Joux, en Bourgogne-Franche-Comté, le salon Euroforest. Une occasion d’obtenir des réponses sur les opportunités d’investir en forêt et de valoriser son patrimoine forestier. La forêt française appartient pour ses trois quarts à des propriétaires privés, soit environ 12,5 millions d’hectares. Le quart restant est représenté par la forêt publique (domaniales, communales…). Plus les surfaces sont petites, moins l’investissement forestier est perçu par le propriétaire comme rentable. Par ailleurs, pour un propriétaire, le rendement d’une forêt n’est pas aussi immédiat que dans certains autres secteurs d’activité. Néanmoins, il s’agit d’une valeur bien concrète, durable, qui n’a rien de virtuel et devient de plus en plus stratégique. Si le rendement brut de la forêt, représenté par le bois lui-même, ne dépasse guère 1,5 % par an selon les spécialistes, une forêt gérée et exploitée peut rapporter entre 3 à 5 % par an. Selon la Safer, le rendement moyen annuel au cours des quinze dernières années était de 5 %.
Par ailleurs, un dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement en forêt rend l’acquisition, l’exploitation et la gestion attractives. Depuis décembre 2017, la défiscalisation des travaux forestiers (DEFI Travaux) a été élargie à tous les propriétaires, y compris ceux de moins de 4 hectares, ce qui n’était pas le cas auparavant. Ces derniers peuvent désormais accéder à un crédit d’impôt de 18 % du montant de leurs travaux, bonifié à 25 %, via une organisation de producteurs (groupements d’intérêt économique, coopératives forestières…).