Actualités

Etude

La part de la gestion active est encore en baisse

22 novembre 2017 - fundsmagazine.fr

Selon les derniers chiffres de l’étude «Global 500» publiée par Willis Towers Watson, le total des actifs sous gestion des 500 premiers gestionnaires d’actifs au monde a augmenté de 5,8 % en 2016, pour atteindre 81 200 milliards de dollars. Même si la majorité des actifs (78,4 %) sont toujours gérés de manière active, leur part a néanmoins reculé par rapport à l’année précédente (79,7 %), car la gestion passive continue de gagner du terrain. «Ce retour de la croissance des actifs mondiaux au total est encourageant et donne à penser que les gestionnaires ont réussi à attirer les investisseurs en leur proposant des solutions innovantes permettant de générer des rendements ajustés au risque supérieurs. Si les actifs bénéficiant d’une gestion passive restent nettement minoritaires par rapport aux actifs sous gestion active, leur part a toutefois augmenté de 16,5 % à 21,6 % au cours des cinq dernières années. Cette tendance devrait continuer d’exercer des pressions à la baisse sur les structures tarifaires traditionnelles, notamment parmi les gestionnaires actifs soucieux de rester compétitifs et de maximiser leurs valeurs ajoutées pour les investisseurs», précise Pierre Wendling, consultant senior de l’activité Investissement chez Willis Towers Watson France.  Comme au cours des années précédentes, les actions et les obligations se taillent la part du lion, avec 78,7 % des actifs totaux (44,3 % pour les actions et 34,4 % pour les obligations), soit une hausse totale de 3 % sur 2016. Confirmant la forte progression enregistrée en 2015, les actifs alternatifs ont affiché une croissance de 5,1 % à fin 2016, suivis de près par les actions (+ 4,1 %).