Actualités

Bilan

L’agrément AIFM a séduit les gérants français

23 juillet 2014 - optionfinance.fr

Si la directive AIFM (Alternative investment fund managers) a été adoptée depuis juillet 2013, les sociétés de gestion avaient jusqu’au 22 juillet dernier pour s’y conformer. Selon le premier bilan effectué par l’AFG, elles ont largement été au rendez-vous de ce calendrier réglementaire. Selon l’association, plus de 200 sociétés de gestion françaises ont, à l’heure actuelle, obtenu, auprès de l’AMF, leur agrément. Ce dernier, qui va leur permettre à la fois de bénéficier d’un passeport européen et d’un label pour commercialiser leurs fonds alternatifs en Europe et dans le reste du monde, a même été demandé par des sociétés qui n’en n’avaient pas l’obligation légale. Si le cadre réglementaire préexistant en France pour les gestionnaires et les fonds non UCITS était déjà très proche de celui imposé par la directive AIFM, l’AMF a également facilité leur démarche d’enregistrement en mettant en place des procédures en ligne et simplifiées.

De plus, les sociétés de gestion françaises ont bien intégré l’avantage compétitif de ce type d’agrément pour leur conquête de clients à l’étranger. Si à fin 2013, les fonds d’investissements alternatifs français représentaient déjà 9 000 véhicules pour 900 milliards d’euros d’encours, leur poids dans la compétition internationale devrait probablement augmenter à l’avenir.