Actualités

Allocation

L’Amérique du Nord concentre plus de la moitié des investissements alternatifs

19 octobre 2017 - fundsmagazine.fr

Selon l’édition 2017 de l’étude «Global Alternatives Survey» menée par Willis Towers Watson, l’encours sous gestion des 100 plus grands gestionnaires d’investissements alternatifs mondiaux a atteint 4 000 milliards de dollars, soit une hausse de 10 % par rapport à 2016. L’étude révèle que sur les 100 plus grands gestionnaires alternatifs, les spécialistes de l’immobilier se taillent la part du lion (35 % des actifs), suivis par les fonds de private equity (18 %), les hedge funds (17 %), les fonds de fonds de private equity (12 %), le crédit illiquide (9 %), les fonds de hedge funds (6 %), les infrastructures (4 %) et les matières premières (1 %). Le crédit illiquide affiche la plus forte croissance des catégories d’actifs gérées par les 100 plus grands gestionnaires alternatifs, avec un encours sous gestion de 360 milliards de dollars contre 178 milliards un an plus tôt. À l’inverse, les actifs confiés aux stratégies d’investissement direct dans des hedge funds ont reculé sur l’année, passant de 755 milliards à 675 milliards de dollars.

Selon les données de l’étude, l’encours sous gestion des investissements alternatifs dans leur ensemble s’élève désormais à un peu moins de 6 500 milliards de dollars, répartis dans 562 entités. Avec 54 % des allocations, l’Amérique du Nord reste la destination privilégiée, tandis que l’Europe recueille 33 % des actifs alternatifs, contre 8 % pour l’Asie-Pacifique et 6 % pour le reste du monde.

S’agissant de la répartition des actifs, l’étude montre que les fonds de pension représentent 33 % des encours des 100 plus grands gestionnaires alternatifs. Ils sont suivis par la gestion de patrimoine (15 %), les fonds souverains (5 %), les fonds de dotation et fondations (2 %), les banques (2 %) et les fonds de fonds (2 %).