Actualités

Frais de gestion

L’AMF épingle 148 fonds

07 février 2018 - optionfinance.fr

Pour la première fois, l’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est penchée sur la question des frais de gestion dans les OPCVM distribués en France. Après avoir étudié les documents-clés d’information de 8 038 OPCVM (dont 1 008 ETF) en 2015 par le biais des données de Lipper, l’Autorité a établi une cartographie des frais courants moyens prélevés par classe d’actifs. D’après cette étude, les fonds actions de droit français pratiquent une tarification plus élevée (1,8 % en moyenne) que leurs concurrents étrangers et que tous les produits sur les autres classes d’actifs. Sans surprise, les frais des OPCVM sont moins élevés dès lors que la taille des fonds est importante ou lorsque le minimum de souscription est supérieur à 1 million d’euros.

Si dans l’ensemble, l’industrie semble avoir une tarification alignée, l’Autorité révèle néanmoins que 148 OPCVM pratiquent des frais bien plus élevés que leurs concurrents. Pour expliquer ce phénomène, l’Autorité indique que la majorité de ces fonds ne bénéficient pas d’économie d’échelle car ils présentent un encours inférieur à 20 millions d’euros. De plus, ils ont la particularité de facturer des commissions de mouvement, ce qui augmente le niveau affiché des frais courants dans le DICI des fonds.