Actualités

Placements

L’appétit des clients patrimoniaux pour le digital se confirme

20 novembre 2015 - funds magazine

L’édition 2015 de l’Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale a interrogé, pour la septième année consécutive, 301 Français patrimoniaux ayant un niveau de patrimoine financier hors immobilier de plus de 30 000 euros et ayant l’intention de faire un placement financier dans les deux ans ou possédant un bien immobilier locatif. Cette dernière édition propose un focus sur le digital et les pratiques online des Français patrimoniaux. Le niveau d’appétence est réel et non négligeable sur un échantillon de la population pourtant plus âgé que la moyenne. Cependant, si 38 % d’entre eux se déclarent prêts à digitaliser l’intégralité de leurs opérations financières, ils ne sont que 9 % à souscrire des produits financiers en ligne. Pour près d’un sondé sur deux, le fait qu’un organisme financier propose des services en ligne n’est pas négligeable.
«Nous serons attentifs aux évolutions l’an prochain pour voir si leurs intentions se concrétisent. En effet, la banque en ligne, lancée il y a quinze ans, ne représente que 3 % des encours financiers», rappelle Paul Younes, directeur général de l’UFF. L’appétit est plus marqué chez une population plus jeune et multi-bancarisée qui n’a peu ou pas de relation avec un conseiller bancaire. «Les clients de l’UFF sont moins tentés par le digital, car ils entretiennent des relations fortes avec leurs conseillers.»