Actualités

Introductions en Bourse 

Le marché parisien se reprend au deuxième trimestre… mais l’année 2016 sera plutôt morne au niveau européen

20 septembre 2016 - funds.fr

Après un premier trimestre 2016 très modeste en matière d’introductions en Bourse, Paris a retrouvé quelques couleurs puisque huit introductions en Bourse se sont déroulées sur le second trimestre 2016, représentant 775 millions d’euros de fonds levés. Ce niveau demeure toutefois bien inférieur à celui de 2015, avec 1,8 milliard de fonds levés. Parmi les nouveautés de 2016, KPMG évoque, dans la lettre IPO News de Juillet, la première cotation d’une SPAC (Special Acquisition Purpose Company), qui a levé 250 millions d’euros sur Euronext et qui a pour objectif de réaliser des acquisitions dans les secteurs des médias et du divertissement. Du côté des valorisations, Jean-Pierre Valensi, associé Capital Markets Group, rappelle que «les introductions en Bourse du second trimestre 2016 ont été réalisées dans un contexte de fortes incertitudes et volatilité, imposant aux investisseurs une extrême prudence. Les prix d’introductions se sont en conséquence positionnés en moyenne autour de 20 % des fourchettes d’offres, bien en dessous des 46 % et 50 % en moyenne pour les premiers semestres 2015 et 2014». Les huit sociétés introduites au premier semestre 2016 l’ont été au milieu, voire au bas de fourchette sur l’échelle de 0 à 100 de la fourchette d’offre (moyenne de 19 %). Maisons du Monde a été introduite à 9 % et Figeac Aéro à 33 %. Witbe et Cerinnov ont été introduites en milieu de fourchette et ASIT Biotech, La Française de l’Energie et Kerlink en bas de fourchette.
D’après la dernière édition de l’étude «IPO Watch » de PwC, les introductions en Bourse européennes ne devraient pas dépasser les 25 milliards d’euros d’ici la fin de l’année 2016 (soit moins de la moitié des 57,4 milliards levés en 2015). Cette baisse fait suite au vote des Britanniques en faveur d’une sortie de l’Europe. Une reprise de l’activité est toutefois attendue au cours du second semestre 2016 si la conjoncture s’améliore.
Les introductions en Bourse au premier semestre ont atteint un montant total de 14,4 milliards d’euros, soit moins de la moitié des fonds levés au cours des deux derniers records de 2014 et 2015. L’activité a toutefois triplé entre le premier et le deuxième trimestre 2016, même si le référendum britannique a pesé sur les volumes dans toutes les places boursières européennes. Au total, 95 IPO européennes ont permis de lever 10,9 milliards d’euros au cours du trimestre écoulé (contre 50 IPO et 3,5 milliards d’euros au premier trimestre 2016).
L’activité des IPO a été générée pour l’essentiel par les Bourses d’Europe continentale : plus de 70 % des fonds levés au deuxième trimestre 2016 l’ont été sur OMX, Euronext et la Bourse espagnole. Ces places ont profité de plusieurs privatisations et spin-off, qui ont boosté leurs volumes, notamment l’IPO de Dong Energy à Copenhague d’un montant de 2,3 milliards d’euros, soit l’IPO la plus importante dans le monde en 2016. On peut citer également les IPO de a.s.r. (1 milliard d’euros) et de Philips Lighting (863 millions d’euros) à Amsterdam.