Actualités

Macroéconomie

Le prix du pétrole devrait rester volatil

19 novembre 2015 - optionfinance.fr

En un an, le prix du baril de pétrole est passé de 78 dollars à moins de 44 dollars. Malgré cette chute spectaculaire, les pays producteurs de pétrole n’ont pas réduit leur production. Au contraire, ils l’ont accentuée pour compenser la baisse des prix par un effet volume. Cette situation pourrait perdurer dans les prochains mois. «Sans même obtenir des quotas de la part de l’Opep, l’Iran a décidé à partir de 2016 de vendre à nouveau du pétrole, commente Philippe Delienne, président de Convictions AM. D’autres pays comme les Etats-Unis sont confrontés à de nombreuses fermetures de puits sur leur territoire faute de rentabilité, mais ils ont stabilisé leur production à des niveaux élevés en gagnant en productivité. Le prix du pétrole pourrait donc encore se contracter.» Certains observateurs envisagent même une baisse jusqu’à 32 dollars le baril. Mais pour Convictions AM, les prix pourraient se stabiliser à partir du second semestre 2016 pour ensuite remonter.