Actualités

Allocation

Les actions et les fonds alternatifs plébiscités pour 2016

15 décembre 2015 - funds.fr

Natixis Global AM a dévoilé les résultats d’une enquête menée auprès de 660 investisseurs institutionnels du monde entier sur leurs perspectives de marchés en 2016 et leurs projets d’allocation d’actifs. Selon l’étude, ces investisseurs anticipent que les actions seront la classe d’actifs la plus performante en 2016. Ils sont cependant convaincus que les tensions politiques internationales et les changements de taux d’intérêt rendront les marchés volatils. C’est la raison pour laquelle ils envisagent de renforcer la diversification de leurs investissements et de consacrer une part accrue de leurs portefeuilles aux actifs alternatifs.
En 2016, la plupart des investisseurs institutionnels vont conserver ou renforcer leurs avoirs en actifs décorrélés. En particulier, 50 % d’entre eux envisagent d’accroître leurs positions dans le private equity, 45 % d’augmenter la dette privée, 41 % de renforcer les hedge funds et 34 % d’ajouter des actifs physiques tels que l’immobilier. La majorité d’entre eux (56 %) est convaincue que leurs actifs alternatifs vont enregistrer en 2016 des performances supérieures à celles de 2015.
Toujours selon les investisseurs institutionnels, la volatilité du marché constitue le risque majeur pour les performances de leurs investissements l’an prochain, suivie par la morosité de la croissance économique et les préoccupations liées à la politique monétaire.
«Les politiques des banques centrales, la volatilité du marché et les autres événements extérieurs exercent une forte influence sur les investisseurs institutionnels, a déclaré John Hailer, directeur distribution internationale et chief executive officer de Natixis Global Asset Management, Amérique et Asie. Dans un tel contexte, ils sont désireux d’améliorer leur rendement et leur performance. Nous constatons une demande importante en stratégies innovantes répondant à des besoins spécifiques au sein de portefeuilles plus diversifiés et complexes.»