Actualités

Placements

Les assureurs se montrent pessimistes selon Goldman Sachs AM

24 avril 2015 - optionfinance.fr

Trouver des opportunités d’investissements attractives devient un challenge de plus en plus grand pour les assureurs, tel est le constat d’une étude mondiale réalisée par Goldman Sachs Asset Management auprès de 267 directeurs d’investissements ou financiers de compagnies d’assurances, gérant plus de 6 000 milliards de dollars. «La quatrième édition de cette enquête mondiale tranche par rapport aux années précédentes compte tenu du pessimisme affiché par les assureurs sur leurs placements, indique Etienne Comon, responsable de l’activité assurance pour la zone EMEA chez Goldman Sachs Asset Management. Ils se montrent en effet très inquiets sur les niveaux de rendement qu’ils peuvent espérer à court et moyen terme.» Outre le niveau actuel des taux d’intérêt, les assureurs craignent la déflation et surtout un ralentissement de la croissance américaine.

Malgré un environnement peu stimulant, un tiers des sondés souhaite augmenter leur prise de risque sur les marchés. Ce constat est d’autant plus vrai chez les européens. «Même si les assureurs-vie français ne doivent pas, contrairement à leurs homologues allemands, garantir un certain niveau de taux à leurs assurés, ils ont une pression commerciale et surtout concurrentielle forte pour maintenir des niveaux de rendement supérieurs à ceux qu’ils peuvent espérer obtenir sur le marché obligataire traditionnel, ajoute Etienne Comon. Dans ce cadre, ils ont tendance à s’intéresser davantage à des actifs qui offrent une prime d’illiquidité, comme les prêts aux entreprises ou encore le non-coté.» Ils comptent également réduire leur poche de liquidités et intégrer dans leurs portefeuilles des émetteurs moins bien notés, ou même situés en dehors de leur zone géographique. Les assureurs européens souhaitent par exemple davantage investir sur le crédit américain.