Actualités

Allocation

Les conditions de liquidité du marché affectent les stratégies de gestion

22 novembre 2016 - fundsmagazine.fr

En collaboration avec l’Alternative Investment Management Association (AIMA), State Street a publié un rapport indiquant que la diminution de la liquidité des marchés constituait un changement profond et durable pour près de la moitié des répondants à l’enquête. Plus de 60 % d’entre eux estiment que les conditions de liquidité du marché actuel ont affecté leur stratégie de gestion – près d’un tiers d’entre eux juge cet impact important – et réévalue actuellement la manière de gérer le risque dans ses portefeuilles. Plus généralement, ils s’adaptent à un environnement caractérisé par moins de liquidité, dans lequel les rôles de courtage ont été transformés, de nouveaux intervenants ont fait irruption sur le marché, et les plateformes électroniques ainsi que le prêt de particulier à particulier o,t modifié la manière dont les entreprises exécutaient leurs transactions.

«Le renforcement de la réglementation et la pression pour maîtriser les coûts ont considérablement changé les conditions de liquidité sur le marché», a déclaré Lou Maiuri, vice-président exécutif, responsable des activités Global Exchange et Global Markets de State Street. «Ce nouveau paradigme de liquidité oblige de nombreux acteurs dans le secteur de la finance à porter de nouveau leur attention sur les fondamentaux, à savoir le rôle qu’ils jouent, leurs choix d’investissement et la manière dont ils exercent leur activité.»
Les investisseurs et les gérants d’actifs modifient actuellement leurs stratégies d’allocation afin de prendre en compte les nouvelles conditions de liquidité : 53 % des gérants d’actifs et des investisseurs institutionnels prévoient d’ajouter à leur portefeuille des investissements plus liquides afin de maintenir leurs expositions et 44 % d’entre eux augmentent le volume de leur allocation en cash pour couvrir de futurs rachats ou dettes.

Enfin, les nouvelles conditions de liquidité du marché incitent de nombreux acteurs du secteur financier à investir dans de nouvelles solutions et plateformes, comme le prêt de particulier à particulier, qui apportent des sources de liquidité alternatives. Ainsi, 49 % des répondants estiment que les institutions non bancaires joueront un rôle de fournisseur de liquidité plus important, et 42 % d’entre eux pensent que cette tendance sera alimentée par les hedge funds. Près de la moitié (47 %) estime que les hedge funds joueront un rôle important pour apporter de la liquidité sur des marchés plus volatils.