Actualités

Smart bêta

Les encours devraient encore croître

optionfinance.fr - 16 octobre 2014

Dès la bulle des valeurs technologiques dans les années 2000, les professionnels ont commencé à remettre en question l’efficacité des indices de référence basés sur la capitalisation boursière. Depuis, le marché a évolué avec la création des produits «smart bêta», c’est-à-dire qui ne sont pas construits en fonction de la capitalisation boursière mais selon d’autres critères comme des facteurs de risques, le poids du PIB, la volatilité…  Aujourd’hui ce type de stratégies est largement plébiscité par les investisseurs. «La part des ETP Smart Bêta sur le total de ce marché aux Etats-Unis représentait 19 % en juin dernier, commente Thibaud de Cherisay, directeur Europe du développement des ETF chez PowerShares. En France, elle ne s’élève aujourd’hui qu’à 5,6 %, mais son poids ne cesse d’augmenter.» PowerShares, qui propose depuis plus de dix ans des fonds indiciels cotés smart bêta, en utilisant notamment le modèle des indices Rafi, mise d’ailleurs sur cette tendance. Selon une étude qu’il a menée cet été, 35 % des investisseurs institutionnels seraient prêts à transférer une part importante de leur gestion passive traditionnelle vers des produits en smart bêta.