Actualités

AIFM

Les gestionnaires français bien préparés

16 avril 2014 - optionfinance.fr

Entrée en vigueur depuis le 22 juillet 2013 avec un délai d’adaptation d’un an, la directive AIFM (Alternative investment fund management), qui vise à mieux encadrer les fonds alternatifs, semble d’ores et déjà bien intégrée par les gestionnaires français concernés. Selon un baromètre réalisé par l’Association française de la gestion financière (AFG), l’Association française des sociétés de placements immobiliers (Aspim) en collaboration avec Kurt Salmon, 72 % des acteurs sondés (52 participants) estiment déjà avoir réalisé la plus grosse partie des travaux pour se mettre en conformité. Ils sont même prêts pour 69% d’entre eux. Si cette directive provoque des changements dans leur organisation, notamment en termes de politique de rémunération ou de production de reportings, les gestionnaires considèrent plutôt cette évolution de la réglementation comme une source d’ospportunités, notamment pour exporter leur savoir faire en Europe. A tel point que 62 % des acteurs, qui n’ont a priori pas à demander un agrément AIFM puisqu’ils sont en dessous des seuils requis, comptent le faire. 43 % d’entre eux ont même déjà déposé leur dossier auprès du régulateur. L’AMF est ainsi en avance sur ce sujet par rapport aux autres régulateurs européens, puisqu’elle a déjà agréé 50 sociétés de gestion dans le cadre d’AIFM.