Actualités

TTF

Les impacts en France peu étudiés

12 septembre 2014 - optionfinance.fr

Alors que les discussions portant sur les modalités de la mise en œuvre de la taxe sur les transactions financières en Europe viennent d’être réouvertes par les ministres des Finances des 11 pays concernés, ses impacts au niveau français sont aujourd’hui assez méconnus. Pourtant, cette taxe s’applique depuis le 1er août 2012 sur les grandes capitalisations françaises. Lors d’un rapport publié en avril dernier, l’AMF avait estimé qu’elle avait entraîné en moyenne 10 % de baisse du volume échangé sur les valeurs concernées. En parallèle, les recettes fiscales n’ont pas été au rendez-vous. L’Etat n’a en effet collecté que 706 millions d’euros en 2013 sur cette taxe, soit deux fois moins que ses prévisions.

Plusieurs études d’impact ont quant à elles été publiées en Europe, comme celle réalisée par le cabinet Oliver Wyman en 2013 qui met en avant tout une série de coûts indirects liés à cette taxe (voir graphique). Par ailleurs, les professionnels de la gestion d’actifs ont encore récemment rappelé les conséquences d’une telle taxe au niveau européen pour l’économie. Dans une lettre ouverte, publiée le 10 septembre, l’EFSA (European Forum of Securities Associations) a indiqué que celle-ci freinerait la reprise de la croissance, et que son coût serait in fine répercuté sur les émetteurs et investisseurs.