Actualités

Allocation

Les institutionnels cherchent à améliorer la gestion de leur passif

15 décembre 2014 - optionfinance.fr

La capacité à faire face aux engagements de long terme devient une préoccupation majeure pour les investisseurs. Selon une étude réalisée par Natixis Global Asset Management auprès de 642 institutionnels représentant plus de 31 000 milliards de dollars d’actifs, 68 % d’entre eux s’attendent à rencontrer des difficultés dans la gestion de leur passif en raison de l’allongement de la durée de vie de leurs cotisants. Si 87 % des sondés estiment qu’ils arriveront in fine à y faire face, 52 % pensent en revanche que la majorité de leurs pairs n’y parviendront pas. «Les conséquences de la baisse des taux couplées à l’augmentation de l’espérance de vie constituent désormais un challenge pour les investisseurs qui doivent trouver des alternatives à leurs placements obligataires classiques pour dégager du rendement sur le long terme, explique Christophe Point, directeur de NGAM Distribution pour la France, Suisse romande et Monaco. Même s’ils ont conscience de la nécessité d’allonger leurs investissements dans des placements souvent moins liquides, ils sont néanmoins également confrontés à une demande de résultats sur le court terme de la part de leurs dirigeants et administrateurs.»

Dans ce contexte, les investisseurs institutionnels cherchent néanmoins à optimiser leur allocation d’actifs. Compte tenu du contexte actuel sur les taux, ils auront plutôt tendance à l’avenir à privilégier les marchés actions, et à augmenter leurs investissements en actifs alternatifs, notamment dans le private equity ou encore l’immobilier. «Le panel d’investisseurs français interrogés dans le cadre de cette étude se démarque légèrement des tendances d’allocation mondiales puisque ces derniers indiquent qu’ils vont continuer à prendre de fortes positions sur les marchés obligataires», prévoit Christophe Point.