Actualités

Obligations

Les investisseurs mettent en place des techniques pour doper leur rendement

23 mai 2014 - optionfinance.fr

Alors que de nombreux investisseurs pariaient, il y a encore quelques mois, sur une remontée des taux d’intérêt, ils anticipent aujourd’hui davantage un niveau de taux durablement bas. «Les taux courts européens resteront proches de zéro au moins jusqu’en 2015, estime Philippe Brossard, chef économiste d’AG2R La Mondiale. La BCE devrait même, selon nous, annoncer une nouvelle baisse de ses taux de 10 à 15 pb en juin. Les taux longs pourraient quant à eux légèrement remonter d’ici à la fin de l’année, même s’ils resteront à des niveaux extrêmement faibles, autour de 2,5 % en France, contre une moyenne historique de 7 %.»

Dans ces conditions, les investisseurs qui, comme AG2R La Mondiale, placent une grande partie de leurs encours en obligations adaptent leur politique d’investissements. Si certains prennent davantage de risques de crédit, notamment en réinvestissant sur les dettes périphériques, la plupart trouvent des moteurs de performance en jouant sur la duration de leurs placements. «Comme nous avons des passifs de long terme, nous pouvons nous exposer à des obligations de maturités supérieures à dix ans, indique Roger Bonne, directeur de la gestion de taux au sein d’AG2R La Mondiale. Nous mettons notamment en place des contrats à terme sur des emprunts à dix ans qui démarrent dans cinq ans afin d’augmenter nos perspectives de rendement.»