Actualités

Février 2018

Les nouvautés du mois

30 janvier 2018 - fundsmagazine.fr

Actions

Amundi lance une gamme de fonds actions suivant un processus d’allocation dynamique et multifactorielle au sein de sa sicav luxembourgeoise Amundi Funds : Amundi Funds Dynamic Multi Factors Euro Equity, Amundi Funds Dynamic Multi Factors Europe Equity et Amundi Funds Dynamic Multi Factors Global Equity. Le processus d’investissement repose sur trois étapes. Dans un premier temps, des portefeuilles factoriels sont construits avec l’appui des équipes de recherche quantitative d’Amundi. Les facteurs sont ensuite combinés selon une méthode d’allocation stratégique, dans laquelle chaque facteur contribue de manière égale au profil de risque du portefeuille. L’équipe de gestion met ensuite en place une combinaison des facteurs à long terme, en ligne avec les changements de régime observés sur les marchés. De plus, pour éviter les biais et faire face au risque de valorisation, l’équipe réajuste tactiquement l’allocation entre les facteurs. Finalement, des contraintes de gestion sont appliquées aux portefeuilles pour éviter le risque de concentration et limiter les frais d’exécution.

BNP Paribas Asset Management commercialise le fonds Parvest Disruptive Technology. Ce fonds investit dans les entreprises qui utilisent les technologies de rupture pour transformer en profondeur leur modèle d’entreprise, pour améliorer leur efficacité ou pour mettre au point de nouveaux produits et services. À la fois concentré et diversifié, le portefeuille est constitué de 30 à 50 entreprises, sélectionnées parmi l’univers d’investissement de l’indice MSCI World, et dont la capitalisation boursière dépasse 1 milliard de dollars. L’approche de gestion associe une analyse top-down et bottom-up : l’analyse thématique et sectorielle permet d’identifier les entreprises qui exploitent des technologies de rupture ou en bénéficient pleinement, tandis que l’analyse fondamentale distingue les entreprises dotées d’un fort potentiel de croissance et de puissants atouts concurrentiels. Le portefeuille applique également les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance ainsi que les principes de gestion permanente du risque.

Robeco a récemment lancé une nouvelle stratégie baptisée Robeco QI Emerging Markets Sustainable Active Equities, développée en étroite collaboration avec son entité sœur RobecoSAM, qui se concentre exclusivement sur l’investissement durable. Robeco QI Emerging Markets Sustainable Active Equities a pour objectif d’offrir un profil de durabilité nettement supérieur à l’indice de référence (l’indice MSCI Emerging Markets), tout en conservant la capacité à générer de l’alpha sur les marchés émergents. La stratégie vise un score de 20 % supérieur à l’indice de référence en matière de critères ESG.
Elle a également comme objectif de réduire de 20 % l’empreinte environnementale en matière de consommation d’eau, d’émissions de CO2 et de consommation d’énergie par rapport à l’indice de référence.
L’univers d’investissement est limité aux grandes valeurs plus liquides des marchés émergents. La stratégie d’investissement est basée sur le modèle multifactoriel de Robeco. Celui-ci est mis à profit pour classer les titres des marchés émergents en fonction de leur performance relative prévue en utilisant les facteurs de valorisation, de qualité et de momentum.
Robeco propose également le fonds Robeco Global FinTech Equities. Ce fonds investit dans des actions de sociétés cotées qui bénéficient de la numérisation croissante du secteur financier. Les sociétés comprises au sein de l’univers d’investissement construit selon un modèle propriétaire feront partie de l’un des trois segments suivants : les gagnants d’aujourd’hui, les «facilitateurs» pour l’univers des «fintech» et les challengers. Le segment «Gagnants d’aujourd’hui» comprend des entreprises qui disposent d’un avantage concurrentiel dans ce secteur. Le segment «Facilitateurs fintech» est composé de sociétés qui favorisent la tendance à la digitalisation. Le segment «Challengers» cible les entreprises qui pourraient être les gagnants de demain. Cette répartition en trois segments permet au fonds d’être diversifié sur différents moteurs et caractéristiques de risque.

Legg Mason Inc. propose un nouveau fonds investi dans les actions émergentes, le Legg Mason Martin Currie Global Emerging Markets Fund.
Le processus d’investissement repose sur la recherche fondamentale et la sélection des valeurs (stock picking), pour être en mesure de surperformer sur le long terme. L’analyse ESG fait partie intégrante de ce processus. Elle permet par ailleurs à l’équipe de déceler les risques et les opportunités potentiels, et d’identifier les questions sur lesquelles engager un dialogue avec les équipes de direction, afin de renforcer leur degré de conviction. Le portefeuille nourri par des convictions fortes est composé de 40 à 60 valeurs, et présente une allocation géographique diversifiée et une exposition hors indice («active share») significative.

Goldman Sachs Asset Management (GSAM) a annoncé aujourd’hui le lancement du Goldman Sachs GQG Partners Global Equity Portfolio. Ce produit vise à identifier des opportunités de grande qualité dans le monde entier, à l’aide d’un processus d’investissement flexible et indépendant.
L’équipe d’investissement regroupe des professionnels, mêlant expérience et parcours professionnels divers, traditionnels ou non, tels que le journalisme d’investigation et l’audit juridique et comptable. Cette variété de profils crée un contexte favorable à la culture du débat et permet l’expression de différents points de vue tout au long du processus d’investissement.
La stratégie vise à constituer un portefeuille ciblé et sans contrainte de 35 à 70 sociétés mondiales qui présentent des perspectives de croissance à long terme durables et un prix raisonnable.
Chaque investissement potentiel est rigoureusement évalué via une approche fondamentale tenant compte de la solidité de l’entreprise, du potentiel de croissance et des niveaux de valorisation.

Obligations

iM Global Partner lance son premier véhicule en délégation de gestion : iMDolanMcEniry US Corporate. Gérant «bottom-up», Dolan McEniry effectue en interne une analyse crédit fondamentale des sociétés sur toutes ses stratégies.
Composé en moyenne de 85 % d’obligations d’entreprise américaines investment grade et de 15 % d’obligations d’entreprise américaines high yield (maximum 20 %), iMDolanMcEniry US Corporate est un portefeuille concentré recherchant des obligations sous-valorisées et dont les sociétés émettrices génèrent des cash-flows importants et stables. Les gérants du fonds agissent avec la même philosophie de gestion qu’un gérant actions value.

BlackRock propose un nouveau fonds de dette émergente à maturité courte, le BlackRock Emerging Markets Short Duration Bond Fund.
Ce fonds investit dans un large éventail d’obligations à maturité courte de divers secteurs et pays du monde entier.
Il a la possibilité d’investir dans des obligations d’Etat, des obligations d’entreprise et des obligations en monnaie locale, et son échéance moyenne ne doit pas excéder trois ans. Le processus d’investissement repose sur une analyse de scénarios et une approche thématique innovantes.

GAM enrichit sa gamme absolute return obligataire avec le lancement d’un nouveau fonds baptisé GAM Star Absolute Return Macro. La stratégie d’investissement de ce fonds repose sur une combinaison d’investissements discrétionnaires et de stratégies quantitatives et utilise un effet de levier pour atteindre un objectif de rendements annualisés de 8-10 % au-dessus du Libor. Le portefeuille diversifié investit essentiellement dans les marchés obligataires et le marché des devises, avec la possibilité d’investir dans les marchés actions.
L’objectif est de construire un portefeuille ayant une faible corrélation avec les tendances des marchés obligataires et des marchés actions, tout en maintenant un haut degré de liquidité. Il sera investi dans les marchés développés et les marchés émergents, notamment dans des produits dérivés de taux, des devises et des produits indiciels actions.

Diversifiés

Matignon Finances commercialise Matignon Patrimoine, un fonds mixte flexible pouvant investir jusqu’à 70 % en actions (principalement des grandes capitalisations européennes) et en produits de taux (jusqu’à 100 % maximum, dont 50 % maximum en titres à haut rendement).
La stratégie de gestion associe des produits à dominante actions et des produits à dominante taux et crédit, pouvant lui conférer un profil rendement/risque tempéré. Le fonds utilise également les instruments financiers à terme simple (futures ou options), dans un but de couverture ou d’exposition aux marchés. Il bénéficiera de stratégies quantitatives (de suivi de tendance) et d’une gestion de couverture dynamique utilisant des produits optionnels simples afin de générer une vraie convexité dans la performance qui permettra au fonds de profiter davantage des marchés haussiers et amortira les baisses des marchés.

Swiss Life Asset Managers propose un nouveau fonds : SLF (L) Multi Asset Risk Premia. Cette solution diversifiée a pour objectif d’offrir une décorrélation aux classes d’actifs dites «traditionnelles», en capitalisant sur l’identification et l’assemblage de primes de risque. Plus précisément, l’approche privilégiée par Swiss Life AM consiste à identifier et à assembler des primes de risque de différentes natures, liées par exemple au portage, au momentum, à la valeur, à la volatilité ou à l’arbitrage de courbes, pondérées selon une mesure rigoureuse des risques. Cette approche vise in fine une structuration optimale du portefeuille. L’objectif de l’équipe de gestion est de générer des rendements stables sur la durée de placement recommandée de trois à cinq ans et non corrélés aux classes d’actifs dites «traditionnelles».